Les bienfaits de l’ostéopathie dans le traitement d’un handicap

Handicap moteur ou mental, un mal souvent invisible

D’une façon générale, le terme handicap désigne une limitation d’activité ou une restriction de participation à la vie en société par une personne en raison d’une altération d’une ou plusieurs fonctions. On estime en France que 12 millions de personnes sont frappées par un handicap et que 80 % d’entre eux sont invisibles. En effet, on distingue 5 catégories de handicap : le handicap moteur, le handicap sensoriel (visuel, auditif), le handicap psychique, le handicap mental et les maladies invalidantes. Quel qu’il soit, l’ostéopathie apporte un bien-être qui aide à rendre le quotidien plus facile. Cette pratique doit s’inscrire dans le cadre d’une prise en charge pluridisciplinaire en complément des médecins, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychologues…

Les bienfaits d’une séance d’ostéopathie

Que le handicap soit physique, mental ou même psychique, l’ostéopathe va se focaliser sur les tensions et les douleurs fonctionnelles du patient. Dans le cas d’un handicap moteur, la personne handicapée va sur-solliciter certains muscles ou parties de son corps pour compenser l’altération d’un de ses membres. Par exemple, une personne en fauteuil roulant va avoir de nombreuses douleurs aux épaules ou aux lombaires. Dans le cas d’un handicap mental, on retrouve le même type de tensions physiques. Un enfant handicapé mental peut avoir des difficultés dans la préhension d’objet, l’ostéopathe va donc travailler sur la mobilité des articulations. Quelque soit le trouble, et bien qu’elle n’agisse pas directement sur l’origine du handicap ou qu’elle le guérisse, l’ostéopathie va libérer les tensions, lever les blocages, réactiver l’afflux sanguin ou restaurer la mobilité tissulaire. Dans tous les cas, elle soulage de nombreuses douleurs. Chez les enfants, la prise en charge sera d’autant plus importante qu’elle aidera à sa croissance. L’idéal est de faire des séances régulières, au minimum une fois par mois, en collaboration avec les médecins et autres spécialistes.

Prolonger les bénéfices d’une séance d’ostéopathie

  • Si le patient rencontre des nombreuses douleurs ou des troubles du sommeil, le recours aux huiles essentielles peut aider. Des massages au niveau des temps, des cervicales, des épaules ou des lombaires, peuvent aider à relâcher les tensions et/ou douleurs.
  • La méditation, le yoga, peuvent aider le patient à se concentrer sur le moment présent, sur sa respiration, sur une sensation physique… De nombreuses études ont démontré l’efficacité de la médiation en pleine conscience dans la gestion de la douleur chronique.
  • Une alimentation saine et équilibrée est fortement recommandée pour combattre les troubles digestifs.
  • Dans le cas d’un handicap mental chez l’enfant, les rituels sont d’autant plus importants pour qu’il se sente rassuré.
  • Évidemment, il est important que toute personne souffrant d’un handicap soit entourée.