Prise en charge de l’arthrose cervicale par l’ostéopathie

Qu’est-ce que l’arthrose cervicale ?

L’arthrose cervicale est une forme d’arthrose située au niveau des vertèbres cervicales (haut de la colonne vertébrale). Cette pathologie atteint majoritairement des personnes âgées de plus de 50 ans. La manifestation des symptômes de l’arthrose cervicale se fait par des douleurs localisées (dues à une inflammation), une raideur brachiale, une incapacité à bouger le cou, des maux de tête ou bien une névralgie cervico-brachiale.

Quelles sont les causes de l’arthrose cervicale ?

Les causes de l’arthrose restent en partie méconnue cependant l’arthrose cervicale peut être dûe à la suite d’un traumatisme, d’une sur sollicitation de la colonne vertébrale ou bien d’un manque de mobilisation. Il peut également s’agir du mécanisme concerné par la régénération du cartilage.

La prise en charge de cas d’arthrose cervicale par Astrid Beguin ostéopathe

L’arthrose cervicale ou cervicalgie est un motif très fréquent de consultation en ostéopathie. La prise en charge consiste en premier lieu à observer le patient : de face, de dos, de profil. Cela permet de voir comment se disposent les cervicales par rapport au reste du corps (notamment en prenant en compte la position tête/thorax). Dès lors, c’est souvent que l’ostéopathe constate un inversement de courbures, avec une cyphose (voussure du haut du dos) ou une lordose (cambrure exagérée du bas du dos), une intériorisation de la tête (la tête part en avant par rapport au cou) ou un infléchissement de la tête sur un côté (surtout lorsque la personne téléphone beaucoup ou a l’habitude de coincer le téléphone entre l’oreille et l’épaule). Tous ces déséquilibres mettent les cervicales en tension et peuvent, au fil du temps, provoquer des douleurs. L’ouverture et la fermeture de la bouche permet également de détecter une arthrose cervicale : la présence d’un décalage d’un côté ou de l’autre, l’ouverture de la bouche en grand, restrictions au niveau de la mâchoire, positionnement des dents, …
Il est important d’interroger le patient sur ses antécédents. Parfois un accident ou traumatisme (coup du lapin), une hernie cervicale ancienne peut se réactiver suite au stress ou à un coup de froid.

Le travail de l’ostéopathe est fonctionnel (myotensif). Il vise dans une premier temps à étirer tous les muscles de la zone. Les mains placées au niveau de la clavicule, l’ostéopathe libère les muscles de l’avant du cou. Le travail effectué sur le muscle dit élévateur de la scapula (qui part des cervicales jusqu’à la pointe de l’épaule), ainsi que la mobilisation des muscles du côté du cou, permet de dérouler les muscles et de libérer les contractures. Dans un second temps, l’ostéopathe agit sur les zones en dysfonction atteintes d’arthrose par un travail ostéopathique spécifique : travail sur une cervicale en particulier, une épaule ou la base de crâne.

Que faire après la séance d’ostéopathie ?

    • Si vous travaillez sur un ordinateur, assurez vous que l’écran soit bien placé devant vous afin de garder le cou droit. Avec un ordinateur portable, surélevez-le et utilisez un clavier et une souris déportés.

schéma bonnes postures pour travailler devant ordinateur

  • Évitez de croiser les jambes et tenez vous en appui sur vos deux pieds pour rétablir une posture droite.
  • Faites attention à la climatisation ou au froid en général sur la nuque.
  • En cas de torticolis ou cervicalgies récidivantes, faites-vous prescrire quelques séances de kinésithérapie, pour remuscler toute la zone (en renforcement des séances d’ostéo).
  • Optez pour un K-TAPE (bande adhésif prescrit par un kinésithérapeute pour étirer les muscles).
  • En auto massage, vous pouvez appliquer une huile à l’arnica. Massez de haut en bas, en insistant sur l’insertion des muscles au niveau du crâne et sur la base du cou, au niveau de la partie la plus haute du dos.
  • Faites de la cryothérapie (à -140° pendant 3 minutes) pour provoquer un choc thermique et stimuler une libération d’hormones à l’activité anti-inflammatoire. A défaut de cryothérapie, l’application de la chaleur va décontracturer les muscles. Appliquez un patch chauffant ou une bouillotte qui couvre les cervicales et les épaules.