Avant et après une chirurgie, pensez ostéopathie

Les interventions chirurgicales, même si elles sont moins lourdes et mieux supportées par le corps, restent des actes qui peuvent laisser des traumatismes. L’ostéopathe, en accompagnant le patient avant et après l’opération, prépare son corps à mieux réagir et à mieux se rétablir.

Pourquoi l’ostéopathie est recommandée avant et après une chirurgie ?

L’approche du praticien

L’ostéopathie pré et postopératoire a pour visée de redonner au corps les amplitudes nécessaires pour affronter et se remettre, dans les meilleures conditions possibles, d’une opération.

Pour que cela soit efficace, un suivi préopératoire est envisageable et bénéfique pour le patient dans la mesure où cela n’est pas fait dans l’urgence de la situation. En effet, le praticien a besoin de bien comprendre les mouvements du corps pour mieux cibler ses actions.

Quant au suivi postopératoire, il a pour but de soulager le corps des compensations suite au traumatisme causé par l’intervention.

En prévision d’une intervention

L’objectif d’un suivi préopératoire avec un ostéopathe est de préparer le corps à l’intervention et à l’après, en rétablissant un bon équilibre général de l’organisme. Cette prévention est nécessaire pour anticiper et éviter les éventuelles séquelles tissulaires et donc de faciliter la rééducation.

En postopératoire

Le travail ostéopathique postopératoire peut agir sur différents niveaux :

  • Sur la cicatrisation : par un rétablissement de l’afflux sanguin dans toute la zone concernée et même en profondeur pour agir sur les cicatrices internes. Par les manipulations, le praticien redonne de la souplesse aux tissus ce qui réactive les fonctions et soulage le patient.
  • L’anesthésie : l’ostéopathie viscérale aide les organes à éliminer la quantité inhabituelle de produits anesthésiants injectés dans le corps lors de l’opération. Les manipulations faites auront pour but de drainer les organes (foie, reins, intestins …) afin qu’ils éliminent efficacement les médicaments.
  • Les douleurs postopératoires et raideurs : les organes et la colonne vertébrale étant liés par les ligaments, une intervention sur un organe aura des répercussions sur la zone spécifique au niveau de la colonne et inversement. Les manipulations aident à libérer ces contractures.
  • La fatigue physique et morale : la capacité rapide du corps à récupérer peut être stimulée par un accompagnement ostéopathique. Plus tôt le patient est suivi par un ostéopathe, plus vite le stress postopératoire sera évacué. Des douleurs et des raideurs peuvent ainsi être évitées.

Les conseils d’Astrid Béguin

  • Sur avis du chirurgien, essayez de garder un bonne mobilité physique autant avant qu’après l’intervention.
  • Préparez-vous une tisane de camomille au soir pendant quelques semaines. La fleur de camomille est connue pour éliminer le stress et aider à l’endormissement.
  • Nettoyez votre foie des médicaments et des produits anesthésiants en faisant une cure d’eau chaude citronnée à jeun le matin, durant quelques semaines. En hiver, préférez le citron vert, plus riche en vitamine C et en fer, idéal pour renforcer les défenses.



Pour plus de conseils sur le champs d'action de l'ostéopathie, n'hésitez pas à consulter le livre d'Astrid Béguin Ma Bible des Secrets d'Ostéopathe