Se remettre d’un cancer avec l’ostéopathie

Les avancées technologiques dans le domaine médical permettent de nos jours de dépister le cancer plus tôt. Le traitement est d’autant plus efficace et moins invasif. Les taux de survie s’en voient augmenter. Mais se remettre d’un cancer n’est tout de même pas chose facile, tant sur le plan psychologique que physique. La part de l’ostéopathie réside dans le soulagement des douleurs physiques liés au traitement subi par les patients.

Le support ostéopathique

Lors d’une première rencontre avec un patient, il est important de connaître son vécu et son ressenti par rapport à la maladie. Ainsi, des questions sur sa prise en charge, sur ses conditions de vie et l’analyse de sa posture aideront à entrevoir le travail à réaliser. Tout cela a pour but d’accompagner le patient dans sa rémission face à la maladie et qu’il retrouve une qualité de vie quasi inchangée.

Pour cela, le travail du praticien sera de rétablir l’afflux sanguin dans les zones touchées par le traitement et redonner une mobilité aux tissus concernés. Une meilleure circulation sanguine diminue les inflammations au niveau des nerfs et donc une réduction de la douleur. Pour le cas d’un cancer du sein par exemple : les douleurs peuvent se localiser au niveau du bras, du sternum, des épaules, du dos ou des cervicales.

Les conseils d’Astrid Béguin

  • Reprendre le cours de sa vie avant la maladie. Ce point est important pour la santé morale du patient : ne pas laisser la maladie prendre le pas sur sa propre vie.
  • Pratiquer une activité physique régulière comme la natation : la natation a beaucoup de vertus insoupçonnées. Elle libère notamment les tensions et tonifie les muscles tout en douceur grâce à l’effet d’apesanteur.
  • Prendre le temps de se reposer sans pour autant rester inactif.
  • Réadapter son alimentation en optant pour une nutrition équilibrée. Il faut se nourrir même à défaut d’appétit pour maintenir ses forces.
  • Appliquer des poches de froid en cas de douleurs localisées.
  • Partir en cure thermale dans un centre disposant de programme “post-cancer”.
  • Nettoyer le foie grâce aux boissons détox : eau chaude et citron pendant quelques semaines.