Pourquoi l’ostéopathie est une solution pour traiter le bruxisme ?

Le bruxisme est le frottement des dents et des mâchoires du haut et du bas, se produisant involontairement la nuit. Le phénomène se manifeste majoritairement chez les personnes anxieuses qui, dans leur sommeil, frottent leurs dents en serrant fort leurs mâchoires. Un bruit caractéristique se produit, souvent incommodant pour les personnes aux alentours.
Sans intervention, des séquelles peuvent apparaître : érosion et donc fragilisation prématurée des dents allant jusqu’à la fracture. La prise en charge n’est pas uniquement dentaire mais également psychologique ou sophrologique (pour la gestion de l’anxiété) et ostéopathique.

Analyse et actions sur le patient

Autres que les répercussions immédiates sur la dentition, d’autres troubles d’ordre musculaire peuvent apparaître. En effet, dans l’action de frottement des dents, des douleurs localisées au niveau de la mâchoire peuvent apparaître. Les muscles du haut du corps sont fortement sollicités, allant de la tête au haut du dos, et sont de ce fait endoloris. Les actions du praticien résident donc dans le relâchement des tensions musculaires liées au bruxisme et des douleurs qui en résultent.
Différentes zones sont à travailler pour soulager les douleurs présentes et arriver à un résultat probant.

  • Les muscles masticateurs étant en permanence crispés ou “indurés” (en terme ostéopathique), un concentration sur la zone de la mâchoire est nécessaire pour les détendre et ainsi libérer le nerf maxillaire inférieur enflammé.
  • Un travail est également réalisé sur la boîte crânienne et les cervicales en procédant à des manipulations très douces pour améliorer l’afflux sanguin et apporter une harmonie dans la mobilité tissulaire.
  • En prolongement, les muscles des épaules et du haut du corps sont également traités.

La première séance offre déjà un soulagement pour le patient car il peut dores et déjà constater une diminution de la douleur de manière progressive. Cependant, une deuxième séance est nécessaire pour bien asseoir le traitement établi.

Les conseils d’Astrid Béguin

Comme évoqué plus haut, le bruxisme est souvent causé par le stress. Aussi, des actions physiques et psychiques sont à faire pour empêcher que le trouble ne revienne.

  • Prendre conscience des tensions que le corps subit : en serrant volontairement les dents toute la journée, les tensions au niveau de la mâchoire et du cou se feront ressentir intensément. En prenant tout cela en compte, l’envie de se détendre viendra naturellement, aidera à mieux gérer le stress pour mieux dormir.
  • La pratique d’une activité physique régulière est conseillée pour évacuer le stress : marche active ou yoga.
  • Les exercices de respirations aident à réguler la fréquence cardiaque et donc à diminuer le niveau de stress. Vous pouvez avoir recours à des applications pour smartphone pour vous guider dans cet exercice.
  • N’hésitez pas à consulter un dentiste si les douleurs restent présentes.